Une plante de printemps précieuse : l’alliaire (alliairia officinalis)

 

L’alliaire est une herbacée bisannuelle pouvant atteindre 60 à 80 cm de la famille des brassicacées qui pousse spontanément dans les friches, les talus et à l’ombre des haies, car elle aime les terrains frais et les sous bois. Vous la trouverez aisément près des rivières et des fontaines.

Elle a trois particularités : elle ressemble un peu à l’ortie ; ses feuilles dentelées sont rondes quand elles commencent à pousser puis s’allongent en pointe avec le temps et surtout toute la plante dégage une odeur d’ail quand on la froisse.

L’alliaire possède des petites fleurs blanches à 4 pétales en croix qui forment des petits bouquets au somment des tiges. Les minuscules graines noires en forme de cœur sont contenues dans des longues siliques en haut de la tige.

 

Propriétés médicinales :
En interne, elle est diurétique, purifie le sang, anti-asthmatique, expectorante, antitussive, vermifuge à dose conséquente, particulièrement contre les vers ronds, les nématicides.
Elle contient de la vitamine C (260 mg/100g).
Cette plante est donc recommandée pour nettoyer le système urinaire et le sang, contre toutes les douleurs articulaires, la toux, les maux de gorges
C’est une plante fortifiante et revitalisante dont il serait ballot de se priver quand on aime le goût aillé.
En externe, elle est antiseptique en bain de bouche et gargarisme ou en cataplasme pour les problèmes de peau.

Les femmes enceintes et allaitantes l’éviteront.

 

 

Propriétés culinaires :
Les jeunes feuilles et les fleurs se consomment crues mélangées aux salades et crudités ou ciselées au dessus des mets. Il est bien d’en rajouter dans les jus de légumes.
Il ne faut pas la faire cuire car elle perd son odeur d’ail devient amère et perd ses propriétés.
Les petites graines noires ont un léger goût de moutarde comme toutes les crucifères.

 

Deux Recettes maison :
  • Beurre d’alliaire :
    Faites ramollir au bain marie une plaquette de beurre de vache ou beurre végétal.
    Hachez finement des jeunes feuilles d’alliaire sans les tiges. Conservez les fleurs à part.
    Pour aller plus vite, on peut aussi se servir du robot ménager avec le couteau en plastique pour mixer sans broyer.
    Mélangez bien le beurre et les le hachis de feuilles. Rajoutez du sel et du poivre.
    Remplir de petits ramequins et parsemer des petites fleurs blanches.
    Couvrir et mettre au réfrigérateur au moins 2 heures avant de servir.
    Ensuite il ne reste qu’à tartiner de petits canapés au pain complet ou beurrer des légumes cuits à la vapeur avec.

 

  • Pesto vegan (car sans parmesan) à l’alliaire :

Feuilles d’alliaire sans les tiges (réservez les fleurs)
Au choix : pignons ou amandes
Huile d’olive, sel et poivre
Mixez les graines choisies puis rajoutez les feuilles. Mouillez avec un peu d’huile d’olive durant le mixage. Il faudra arrêter plusieurs fois pour mélanger avec une spatule dans le bol, sinon cela ne s’amalgame pas bien.
Une fois que la consistance vous convient. Mettez en petits pots la préparation (pour qu’elle se conserve mieux qu’un grand bol) et conservez-les au réfrigérateur. J’aime bien rajouter quelques fleurs fraîches sur le dessus avant de fermer pour faire joli.
A déguster avec des tartines grillées, des légumes crus ou cuits, en sauce pour les nouilles, à mélanger à de la vinaigrette, etc …. Selon vos envies.

Bonne découverte des plantes sauvages et amusez-vous à inventer vos propres recettes.

 

Marie-Capucine, Guérisseuse-Magnétiseuse

 

Je vous saurais gré si vous désirez partager ces articles, de faire suivre mon prénom, celui de ma page (Magnétisme et soins à distance, la page de Marie-Capucine Guérisseuse) et/ou le nom de mon site (guerisseuse-magnetiseuse.net).