La macération huileuse de fleurs de calendula faite maison

 

 

Le calendula ou souci est cette jolie petite fleur jaune-orangé qui pousse spontanément dans les champs (calendula arvensis) et les talus et que l’on trouve fréquemment dans les jardins (calendula officinalis).

Le souci sauvage est plus petit mais ses propriétés sont identiques au souci cultivé.

Le calendula était déjà utilisé au Moyen-âge et a toujours fait partie des jardins tant il rend de bons services.

Les fleurs de soucis se récoltent au printemps et durant l’été.

 

Propriétés et indications (en usage externe) :

Anti-inflammatoire, antiseptique, désinfectante, cicatrisante, assouplissante, adoucissante, protectrice et régénératrice cutané.

Fabrication de la macération :

Par temps chaud et sec, ramasser des fleurs de calendula en plein épanouissement.

Faites les sécher quelques jours sur une grille fine ou sur du papier absorbant, à l’ombre dans un endroit ventilé si possible. Ceci afin d’éliminer l’humidité qui pourrait faire moisir l’huile.

Ensuite remplissez un bocal transparent à large goulot que vous aurez rincé à l’alcool, avec les fleurs, sans tasser. (Vous aurez choisi la grosseur du pot en fonction de la quantité de fleurs ramassées).

Versez dans le récipient une bonne huile végétale. (Les huiles alimentaires conviennent bien si elles sont biologiques.) Soit une huile d’olive 1er pression à froid, soit une huile biologique de votre choix. Personnellement j’aime bien utiliser de l’huile de tournesol (qui contient de la Vit A) ou de colza (qui contient des omégas 3).

Ne remplissez complètement jusqu’au bord, mais recouvrez bien toutes les fleurs.

Fermez bien. Étiquetez et placez à la chaleur (mais pas en plein soleil surtout dans les régions chaudes, car cela chaufferait trop l’huile et l’abimerait) pendant 3 semaines.  Remuez fréquemment.

Profitez-en pour admirez la jolie couleur des fleurs et de l’huile au soleil.

Au bout du temps imparti, vous pourrez filtrez et mettre en flacons opaques, sans oublier d’apposer le nom et la date recouvert de scotch pour ne pas que l’encre s’efface quand vous vous servirez de l’huile et qu’elle ne manquera pas de couler.

L’huile a une jolie couleur orangée et une odeur neutre. Garder à l’abri de la lumière.

Il est préférable de faire plusieurs petits flacons qu’un seul grand. L’huile se conservera mieux.

Vous l’utiliserez avec bonheur en cas de :

Brûlures superficielles et coup de soleil, peau sèche et irritée, couperose, crevasses et engelures, piqures d’insectes, contusions avec abrasion de la peau, dermites post radiothérapie, plaies superficielles qui ont du mal à cicatriser, dermatoses diverses (acné, eczéma, dartres, psoriasis, mycoses, etc.), escarres, hémorroïdes, cors, durillons, démangeaisons anales et vaginales …

Votre chéri l’appréciera également pour apaiser le feu du rasoir.

 

          Bonnes idées :
  • Cette huile peut également être employée pour un bain adoucissant et hydratant :

Comme l’huile ne se dissous pas dans l’eau, mais revient en surface, je vous conseille au plus facile et au moins cher, de remplir une tasse de gros sel marin non raffiné, de versez un peu de macérât de calendula dessus et de présenter la tasse sous le robinet d’eau chaude qui rempli le bain. Attention, la baignoire risque d’être glissante …

  • Les cheveux secs apprécieront si vous en appliquez de l’huile sur les pointes quelques heures avant le shampooing.
  • Garder un flacon à part pour réaliser une huile de massage.

Pour cela rajoutez quelques gouttes d’huile essentielle qui vous plaisent. Par ex : lavande ou petit grain bigarade pour les vertus relaxantes ; menthe ou romarin pour un massage tonique ; citron ou bois de rose juste le plaisir de faire du bien à sa peau et de sentir bon.

La proportion est d’environ de 4 à 5 gouttes d’huile essentielle par cuillère à soupe d’huile. Mieux vaut en mettre moins et en rajouter après, d’autant plus qu’il faut plusieurs jours pour que l’huile se charge bien. Penser à remuer régulièrement le flacon.

Le fait d’adjoindre des huiles essentielles permet à la macération huileuse de mieux se conserver.

Les bébés, les enfants et les femmes enceintes peuvent utiliser le macérât de calendula sans problème (sans rajout d’huile essentielle).

Merci Dame Nature pour la beauté et les bienfaits de tes fleurs !

Marie-Capucine,                                                                                                        la Guérisseuse-Magnétiseuse de ce site.                     

Pour m’envoyer un message cliquez ICI
Je vous saurais gré si vous désirez partager cet article, de faire suivre mon prénom, celui de ma page (Magnétisme et soins à distance, la page de Marie-Capucine Guérisseuse) et/ou le nom de mon site (guerisseuse-magnetiseuse.net)