Divin breuvage aux fleurs de sureau noir

 

Voici ma recette personnelle de cette boisson naturelle et délicieuse, au goût et au parfum de foin coupé et de miel, dont vous pouvez user et abuser sans risque !

 

Pour 3 litres d'eau :

20 à 25 ombelles de fleurs de sureau épanouies

1 orange et 1 citron issus de l'agriculture biologique

Sucre complet ou édulcorant naturel

 

Ramassez les ombelles de sureau et les secouer légèrement tête en bas pour faire tomber d’éventuelles petites bêtes. Posez-les dans un panier ou un grand sac en papier.

Faire bouillir 10 mn les trois litres d’eau avec l’orange et le citron non pelés coupés en petits morceaux.

Ensuite plongez les fleurs, sans la tige, remuez et coupez le feu dès que l’ébullition reprend.

Couvrez et laissez reposer toute la nuit.

Le lendemain mettre en bouteille avec un entonnoir et filtrez avec une passoire en pressant bien la masse des fleurs et des fruits.

Sucrez à votre convenance. Garder les bouteilles au réfrigérateur non ouvertes 5 jours et ouvertes au réfrigérateur 3 jours maximum.

 

Les fleurs de sureau noir sont légèrement diurétiques et galactogènes, dépuratives, diaphorétiques (provoquent la sudation), fébrifuges, expectorantes et anti-rhumatismales et ont un petit effet anti-inflammatoire.
Elles sont indiquées dans les cas d’affections grippales, du simple rhume à grosse bronchite. Elles sont recommandées contre les maladies infantiles avec fièvres éruptives.

Confusion possible :


Avec l’hièble ou yéble (sambucus ébulus) qui est une grande herbacée de maximum 1m 50, très répandu dans les lieux humides et les sols remués, souvent au bord des chemins. Elle pousse en massif, rarement isolée.
Cette plante a une odeur forte et désagréable, contrairement au sureau noir.
Le sureau hièble est une vivace herbacée qui disparaît en hiver, le sureau noir est un arbuste ligneux.
La floraison de l’hièble est plus tardive, de juillet à août, alors que le sureau noir fleurit en mai-juin.
Les fleurs sont groupées en bouquet au bout d’une tige non ligneuse, contrairement au sureau noir.
Les tiges restent droites, en fleurs et en baies, contrairement au sureau noir. Les baies sont portées par des tiges rougissantes, contrairement au sureau noir.

L’ingestion des fleurs et surtout des baies du sureau hièble provoquent des troubles gastro-intestinaux sévères et des troubles cardiaques.

 

Voici des images pour mieux faire la comparaison :

 

Marie-Capucine, Guérisseuse-Magnétiseuse
Je vous saurais gré si vous désirez partager cet article, de faire suivre mon prénom, celui de ma page (Magnétisme et soins à distance, la page de Marie-Capucine Guérisseuse) et/ou le nom de mon site (guerisseuse-magnetiseuse.net)

 

Connaissez-vous ma Page Facebook ?