Anecdote de soin sur table : L’histoire d’Annie

 

Je reçois pour un soin sur table, une femme, que je nommerais Annie, qui me dit être stressée, mal dormir, et se sentir oppressée des poumons.

Elle est sympathique, et je remarque tout de suite son bon regard.

Durant, le soin, quand mes mains se positionnent sur le cœur, je ressens un lourd problème liée à la mère. Annie me dit que sa mère est décédée il y a 6 mois. Mais je n’ai pas l’impression que ce problème soit de l’ordre du chagrin, plutôt du ressentiment, mais je ne sais comment lui en parler, surtout que je crains de me tromper, alors je ne dis rien et laisse venir.

Peu à peu, Annie se confie : sa mère a toujours été manipulatrice, très autoritaire et pas très gentille avec elle et ce jusqu’à son dernier souffle. Elle est morte des suites d’une longue maladie et Annie s’en est occupée jusqu’au bout.

Je la regarde de temps en temps pendant qu’elle raconte et j’ai la surprise de constater que son regard a changé et qu’il est vraiment peu amène ! Et là je vois  une main qui serre son cœur ! C ‘est bien entendu une image comme j’en ai souvent lors des soins en direct comme à distance. Je dirais même une image parlante ….

Je ne dis rien pour ne pas l’interrompre. Annie me raconte avoir été traumatisée par les regards méchants qui la poursuivaient quand, à la fin, elle s’occupait de sa mère alitée qui ne pouvait plus parler.

 

A un moment je sens qu’un déblocage se produit et elle pousse un très profond soupir, sourit et m’annonce qu’elle respire mieux. Lors du passage sur les poumons je n’avais rien constaté de spécial (elle me dira plus tard, que la radio qu’elle avait passé était bonne).

Le soin continue et Annie respire maintenant amplement et aisément.

Quand elle s’est redressée et a repris doucement ses esprits, elle avait un un regard doux et gentil, qui n’avait heureusement rien à voir avec celui que j’avais croisé précédemment !

 

Annie m’a téléphone une semaine plus tard pour m’informer qu’elle se sentait vraiment mieux, elle dort enfin bien, et que son mari la trouve détendue et joyeuse. Elle respire bien et a récupéré son souffle pour faire de la marche en montagne.

Et elle me raconte que dans sa chambre, elle avait installé une belle commode en bois qui venait de chez sa mère et qu’elle « faisait du bruit » toutes les nuits. Depuis le soin, les bruits ont définitivement cessés.

Marie-Capucine, Guérisseuse-Magnétiseuse   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.